POUR BIEN MANGER ,IL FAUT AVOIR DU NEZ 21/01/2015

                     NEZ ET NOURRITURE

 

 

               Ce n'est pas seulement pour détecter la dernière petite adresse gourmande qu'il faut avoir le nez creux!L'odorat est indispensable pour différencier et apprécier subtilement les aliments.Plus on a de nez,plus on est capable d'enrichir et d'affiner sa palette.Bref de devenir un mangeur de bon goût.

                    Il suffit d'un gros rhume ou d'une vilaine grippe pour en faire la triste expérience:se mettre à table perd beaucoup de son intérêt.Non pas tant par manque d'appétit-ce qui arrive aussi dans ce cas là..;-que parce que l'on ne sent plus ce que l'on mange.Qui ne s'est pas surpris à dire un jour"je n'ai plus le goût à manger"ou encore"je n'ai plus de goût"?Le goût ,à vrai dire,c'est encore une autre affaire.

            A proprement parler,il ne reconnaît que le salé,le sucré,l'acide,et l'amer.Ce qui n'est déjà pas si mal.Le goût disparaît aussi ou s'atténue au cours d'un rhume.Mais c'est surtout le nez,qui fait dire brusquement on ne sent plus,on ne reconnaît plus,et on n'apprécie plus les aliments.
Ce phénomène d'une grande banalité est dû à la destruction des cellules olfactives.Quand le rhume envahit les muqueuses du nez ,l'odorat s'en va!Phénomène heureusement temporaire.Les cellules olfactives ont la capacité de repousser.dès que le rhume recule,elles reviennent.Sauf dans certaines maladies plus graves ou plus sévères,où elles ont du mal à renaître,et où la perte de l'odorat peut être plus durable.

Un appendice scientifiquement reconnu 

        L'importance du nez dans les choix et préférences alimentaires est reconnue par les savants du monde entier.Et de nombreux travaux y sont consacrés.L'intérêt que l'on peut porter à des aliments nouveaux " la néophilie" sembla ainsi largement conditionné par les capacités olfactives.plus celles ci sont développées,et plus l'expérience et des gouts alimentaires semble pouvoir être large.

       A l'inverse,les personnes qui ont moins de nez,moins d'attrait pour la variété des odeurs et des parfums,auront des choix alimentaires souvent plus restreints,plus monotones et répétitifs.Avec bien souvent ,la peur des aliments nouveaux:peu d'appétence et peu d'intérêt pour les goûter.ce comportement,que l'on appelle "la néophilie" alimentaire ,intervient à un moment dans la vie d'un jeune enfant.Mais il ne dure pas:peu à peu,celui ci acquiert du nez et étend ses goûts.Plus tard,avec l'âge,l(odorat baisse,lui aussi,comme les autres sens.Les cellules olfactives diminuent en nombre:c'est une des nombreuses raisons qui peuvent expliquer les pertes d'appétit chez les personnes âgées.Il n'empêche que l'on peut avoir toute sa vie une tendance à la néophobie. Faute de nez.....

 

LE DOUX PARFUM DES ALIMENTS

          Si l'odorat est utile aux aliments (pour qu'ils soient appréciés),les aliments sont aussi utiles à l'odorat:pour qu'il soit flatté,et pas seulement à la cuisine.Car,par une sorte de retour à l'envoyeur,ils servent aussi à créer et composer des parfums.Sans parler de l'utilisation de la vanille,de la canelle et même du chocolat,le recours aux notes fruitées en parfumerie a été l'objet d'un véritable engouement ces dernières années.Mobilisés:les agrumes bien sûr avec le citron,la bergamote,l'orange,la mandarine,mais aussi la pomme,le litchi,la pêche,la prune,la mirabelle,l'abricot,l'ananas,le cassis et la framboise.La cosmétologie n'est pas en reste,et l'on trouve depuis longtemps des shampoings à la pomme,à la pêche,à l'abricot,au melon,à la mangue,au fruit de la passion,à l'orange...

          Les produits de la douche préférent souvent la noix de coco,l'amande ,la vanille,mais les enfants ne détestent pas les gels à la pêche ou à l'abricot.Les crèmes et cosmétiques à la pêche ou à l'abricot ne sont pas une nouveauté,ni les produits solaires aux notes citrées.Le parfum des fruits imprégne encore les adoucissants pour le linge,les produits de nettoyage,la droguerie aussi veut flatter vos narines.

SOUVENT FUMET VARIE

      Mais la science n'est pas seule à nous parler du nez.Au cours de l'histoire,les parfums et les odeurs culinaires,telles qu'une époque les apprécie,ont beaucoup changé.Ils ont été modifiés,remplacés par d'autres,diversifiés.Les conquêtes et les échanges ont favorisé les transferts,les importations-exportations et la transformation des aliments.Les fruits,les légumes,préparations ou recettes de l'antiquité sont largement inconnus à nos papilles,et notre odorat peine à les imaginer.Le Moyen Age a jeté son dévolu sur certaines épices comme le gingembre,le poivre ou la canelle. La Renaissance a privilégié le goût sucré:de fruit cuit,de jus de poire ou de fruit rouge,de friandise de musc,...

    
            Et qui pense encore que le chocolat,rapporté du Mexique par les espagnols au XVI siècle,était à l'origine une boisson des plus corsées,avec du poivre,du piment,du gingembre?Pour l'adapter au goût occidental de l'époque,les jésuites l'ont préparé avec du sucre,de la vanille,de l'ambre gris,et encore du musc. Ainsi les goûts,les couleurs,les saveurs et les parfums s'échangent ils en permanence à travers le monde.Aujourd'hui sans doute comme hier,grâce aux cuisines exotiques notamment,et en dépit de la mondialisation du hamburger..

            D'une époque à l'autre,le nez change peut être,en ce qu'il s'habitue à certaines effluves qu'il privilégie plus ou moins temporairement.Mais maintenant comme jadis,heureux sans doute celui qui peut ouvrir grande ses narines,pour inhaler les fumets les plus divers.Nous sommes de ce point de vue plutôt chanceux,puisque les cuisines du monde sont de plus en plus à notre porte,et même facilement en quelques minutes dans notre salle à manger

 

 

COMMENT NOURRIR SA PEAU DE A a Z

 

Vos yeux sont légèrement gonflés ce matin ?Vous n'avez plus de crème hydratante?Pas de panique!S'il vous reste quelques rondelles de concombre ou un yahourt au réfrigérateur,vous êtes sauvée..

Utiliser les aliments en soins de beauté ne date pas d'hier.Et si la plupart des dermatologues sont d'accord pour dire que cela ne peut pas faire de mal (excepté bien sûr aux sujets allergiques)ils ne sont pas tous certains que cela puisse réellement faire du bien...Pourtant aux Etats unis,la mode des aliments beauté se développe à la vitesse grand V:le le lait et les flacons d'avoine sont particulièrement "tendance" Voyage au pays des crèmes nourissantes avec Nutrinews

 

Abricots: broyés frais ou secs,ils sont utilisés en masque facial pour adoucir la peau

Ananas:pour un bon masque ou un gommage.Il contient de la broméline,enzyme qui aide aà cette action exfoliante.
Avocats:écrasez les et vous obtiendrez un masque facial bien crémeux.Pas mal non plus comme émollient pour adoucir les lèvres.

Babeurre:s'utilise comme astringent pour raffermir et rafraîchir la peau.Peut atténuer les taches de rousseur.
Banane:idéale pour un masque ou une crème hydradante..Un émollient qui ne laisse pas la peau grasse.


Citron:à utiliser surtout comme astringent mais aussi comme exfoliant.

Concombre:rafraîchit et adoucit la peau maltraitée par le vent et le soleil.A utiliser en fines tranches ou en jus

Flocons d'avoine:utilisés depuis des siècles (crus ou cuits) pour nettoyer et adoucir la peau

Fraises:pressées,elles redonnent un aspect naturel à la peau

Lait:le produit de beauté par excellence;contient de l'acide lactique qui nourrit,réveille et nettoie la peau.A utiliser dans le bain ou en lotion(moitié eau moitié lait)

Oeuf:tout est bon...Le blanc atténue les poches sous les yeux et le jaune,battu dans un peu de lait,s'utilise comme masque.
Pommes de terre: râpées ou criues,elles soulagent des coups de soleil

Thé:ses tannins ont des propriétés astringentes bien connues.En sachet,il peut aussi soulager les yeux gonflés.
Yaourt:marche très bien en masque ou pour nettoyer la peau

 

COMMENTAIRES

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire